e-Bike: Moteurs au moyeu ou moteurs centraux (au niveau des pédales)?

eflizzer klappbares E-Bike Sprint schwarz - Motor

Types de moteurs pour vélos électriques et leurs champs d’application

Les vélos à moteur électrique gagnent en popularité. Il existe différents types de moteur. Le moteur peut être intégré soit sur le moyeu avant, soit sur le moyeu arrière ou encore dans le cadre du vélo. Il en résulte des ressentis différents au niveau de la conduite et de la rotation de la roue. Mais quels sont les avantages des moteurs placés sur le moyeu et des moteurs centraux et comment les différents types de moteurs se distinguent-ils ?

Le moteur sur moyeu – haute efficacité et faible maintenance

Comme son nom l’indique, ce type de moteur se trouve sur le moyeu. Il est possible de monter ce moteur sur le moyeu avant ou arrière. Les conséquences au niveau de la conduite seront alors différentes. Pour ce type de moteur, la force est transmise directement au moyeu de l’une des roues du vélo, entraînant un rendement élevé. Il n’y a donc aucune perte d’énergie. De plus, le moteur est très silencieux et très léger, ce qui permet une conduite dynamique. Le moteur réagit directement aux impulsions électriques. Cela signifie qu’il n’y a pas de retard entre l’actionnement du levier de vitesse et l’accélération de la roue. Les moteurs intégrés au moyeu sont équipés d’une roue libre mécanique, de sorte que même en l’absence d’assistance moteur, aucune force n’est nécessaire pour appuyer sur les pédales. Les moteurs au moyeu sont, en général de grande qualité, robustes et sollicitent peu d’entretien.

Avantages et inconvénients d’un moteur au moyeu avant

Selon que le moteur au moyeu est installé sur la roue avant ou arrière, cela peut affecter la rotation de la roue. Une traction avant est idéale pour les déplacements en ville, sur de courtes distances ainsi que sur des terrains plats. La roue arrière est entraînée par pédalage et l’assistance fait tourner la roue avant ce qui donne une transmission à 2 roues motrices. Cela apporte une conduite plus douce et plus efficace. Toutefois, le poids supplémentaire du moteur au moyeu sur la roue avant rend la direction un peu difficile. L’utilisation d’un entraînement frontal présente l’avantage de permettre la mise en place d’un frein à rétropédalage, ce qui est pratiquement impossible pour d’autres modes de propulsion. En outre, tous les types de changements de vitesse peuvent être utilisés et installés sur ce moteur. Cette possibilité est limitée pour les autres variantes. De plus, il est facile de faire de petites modifications sur un tel moteur ce qui le rend d’autant plus attrayant. Il peut être installé assez facilement sur des vélos normaux.

Outre la direction un peu plus difficile due au poids supplémentaire à l’avant de la roue,

celle-ci peut déraper sur un sol humide ou sablonneux.

Avantages et inconvénients d’un moteur au moyeu arrière

Contrairement à un moteur avant, la propulsion arrière avec moteur au moyeu assure une meilleure traction, même sur les sols mouillés. Le poids supplémentaire sur la roue arrière stabilise celle-ci et garantit une conduite plus sûre. Il est également possible de modifier un moteur arrière. Toutefois, en raison de la technique un peu plus complexe et de la fixation autour de l’essieu arrière, ceci rend la version d’un moteur avant plus appréciable. Ainsi, même en cas de réparation, l’installation et le retrait sont un peu plus complexes à réaliser et coûteuses. Contrairement au moteur avant, il n’est pas possible d’utiliser un frein à rétropédalage. Le système de changement de vitesses est limité dans le choix. Un dérailleur est normalement utilisé en combinaison avec un moteur au moyeu arrière de la roue. L’installation et l’utilisation de moyeux ne peuvent pas être réalisées sur tous les modèles. En outre, un moteur au moyeu arrière est généralement un peu plus cher que la variante à l’avant.

Un moteur au moyeu sur l’essieu arrière est nettement plus adapté à une conduite sportive et dynamique. La direction est plus maniable et la conduite plus stable. Il faut toutefois veiller à ce que la batterie du moteur soit installée au milieu, c’est-à-dire au niveau du cadre du vélo. Dans le cas contraire, il peut en résulter que la roue arrière soit soumise à une charge plus importante. Cela ne pose pas de problème sur une route droite mais peut poser des problèmes en pente. Dans ce cas, le poids sur la roue arrière tire vers l’arrière, ce qui peut influencer négativement la conduite en cas de montée abrupte. Cela peut être évité en positionnant la batterie au milieu du vélo.

Moteur central – pour une conduite sportive avec un centre de gravité bien placé

Comme son nom l’indique, le moteur central est installé au milieu, c’est-à-dire sur le cadre de la roue. Il offre plusieurs avantages par rapport aux variantes sur les deux roues. La position centrale du moteur a un effet positif au niveau de la conduite. Le moteur central aide le vélo à atteindre un bon centre de gravité, le poids est réparti uniformément et n’est pas chargé sur l’une des roues, ce qui garantit un confort de conduite agréable ainsi qu’un meilleur équilibre de la roue. Il est donc recommandé d’utiliser un vélo avec un moteur central pour une conduite sportive ou pour parcourir de plus longues distances. Contrairement au moteur au moyeu, l’énergie est transférée à la roue via la chaîne et le pignon. Bien que cela conduise à une efficacité comparativement inférieure, le moteur central compense cela avec sa vitesse élevée. En raison de la connexion directe de l’entraînement électrique et mécanique de la roue, c’est-à-dire des pédales, l’accélération semble plus naturelle et peut être bien adaptée à la conduite et à la direction. De plus, ces moteurs centraux sont généralement plus forts et plus robustes et n’ont donc pas tendance à surchauffer. Même les montées raides peuvent être maîtrisées sans aucun problème. Cela rend les moteurs centraux idéaux si vous roulez en VTT électriques. De tels vélos peuvent donc être utilisés aussi bien sur terrain que sur route et sont plus performants que les moteurs au moyeu.

Toutefois, les moteurs centraux présentent quelques inconvénients. Ils sont généralement plus chers que ceux montés sur le moyeu. En outre, il est nettement plus difficile de les modifier car le moteur central doit généralement être monté directement dans le cadre. La transmission de l’énergie par la chaîne et le pignon augmente l’usure des composants de la roue. En outre, le freinage par rétropédalage n’est généralement pas possible. Tous les autres composants des roues peuvent toutefois être montés sans problème. Les moteurs centraux sont un peu plus bruyants que les moteurs au moyeu.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *